Archives du mot-clé dauvé

Triste nouvelle…

Mise à jour du 14 février:

Les obsèques de Frank auront lieu au cimetière du Père Lachaise le jeudi 18 février à 13 heures. Pour ceux et celles qui le souhaitent, une quête est ouverte à l’ASC, 58 rue Chevreul à Maisons-Alfort, le lundi 15 de 18h à 20h, mardi 16 de 9h30 à 11h et le mercredi 17 de 10h à 11h30. Si le bureau est fermé vous pouvez déposer une enveloppe dans la boite aux lettres.

Frank Dauvé, notre professeur d’Aïkido, nous a quitté.

Tous les élèves du club de Maisons-Alfort, mais aussi ceux des autres dojos d’Ile de France dans lesquels il pratiquait, sont profondément attristés par cette nouvelle, soudaine, inattendue et tellement difficile à accepter…

Nos pensées vont à sa famille et nous leur adressons nos sincères condoléances.

Pour beaucoup d’entre nous, Frank était bien plus que notre professeur d’Aïkido. Mentor, ami, tuteur ou modèle à suivre sur le tatami, chacun avait tissé une relation particulière avec lui, quelque chose d’unique que l’on retrouve chez peu de personnes, quelque chose qui vous change de l’intérieur…

Frank était un mélange de droiture, d’exigence, de rigueur, de perfectionnisme, de patience, de gentillesse et d’autodérision. Mais surtout quelqu’un de profondément humain. Il avait fait de l’Aïkido une discipline au service de la santé, du bien-être, de la connaissance de soi pour tirer les gens vers le haut comme il disait.

Frank nous enseignait un Aïkido dans la lignée directe de celui qu’il avait reçu de Maître Tamura. Il en avait fait une sorte de mission de vie, celle de transmettre cette pratique aux générations suivantes, dans la forme la plus proche de l’enseignement original de O Sensei. Régulièrement, il nous rappelait qu’il nous appartenait à nous, élèves, de transmettre à notre tour cet Aïkido dans les années futures. Cette mission qu’il nous avait confiée résonne en chacun d’entre nous dorénavant…

En plus de nous enseigner l’Aïkido, il nous a ouvert l’esprit, nous a fait réfléchir sur nous-même. Son analyse de la pratique trouvait écho sur d’innombrables sujets de société. C’était parfois bien plus qu’un simple cours d’Aïkido. Nous ressortions souvent du tatami avec une impression d’avoir compris certaines choses, des choses applicables dans notre vie quotidienne, alimentant notre propre réflexion de la pratique. Ainsi, il nous a tous profondément changé.

Et maintenant ?

Eric, son fidèle lieutenant, assurera tous les cours que Frank donnait, y compris les cours du Kenjutsu pour au moins cette année. Peut être que l’année prochaine nous aurons un autre professeur. Certains élèves du Club préparent également leur brevet fédéral et seront peut être à même de reprendre le Dojo de Maisons-Alfort. En attendant, nous allons continuer à pratiquer, garder en nous ce que Frank nous a donné et essayer de le transmettre le plus justement possible.

Frank,

Dōmo arigatō gozaimashita.

frank_dauve

L’enseignant

Je m’appelle Eric Gintz. J’ai été élève de Frank Dauvé pendant 12 ans et j’ai repris l’ensemble des cours Aïkido, Kenjutsu et Aïki-taiso que donnait Frank avant sa disparition.

J’ai obtenu le shodan en Juin 2016 et j’assurerai les cours également pour l’année 2016-2017.

Je continue le même enseignement que Frank nous a transmis pour le transmettre à mon tour. En sa mémoire, nous avons gardé le texte qu’il avait écrit pour se présenter :

Je m’appelle Frank Dauvé. Je suis titulaire du Brevet d’Etat d’Educateur Sportif 1er degré option Aïkido et du Brevet Fédéral d’Aïkido. Je suis 4ème dan Aïkikai de France et 4ème dan Aïkikai du Japon.

Je suis élève de Tamura Nobuyoshi 8ème dan délégué par l’Aïkikai du Japon, Directeur Technique National (DTN), et de Jacques Bardet 6ème dan, Chargé d’Enseignement National (CEN) et Responsable de la commission Brevet Fédéral. Tous deux sont membres de la Fédération Française d’Aïkido et de Budo (FFAB).

Père de deux enfants, ancien Sapeur Pompier de Paris, je suis titulaire du Brevet National de Secourisme (BNS) mention Réanimation, ainsi que d’une spécialisation « Éducateur sportif sport-santé », d’un DEJEPS avec la mention « perfectionnement sportif » et d’une formation au Handisport et Sport adapté.

Vous pouvez suivre mon blog où je partage mes réflexions autour de la pratique de l’Aïkido.